This is News title sample dude go check it out

Nul n’ignore aujourd’hui à travers le monde ce que symbolise Nelson MANDELA appelé familièrement Madiba. De nos jours, il incarne et inspire toute une jeunesse d’un monde soucieux de paix, de justice et d’égalité.

 Chantres de milieu de réflexion  d’un monde en mutation, les institutions d’enseignement supérieur sont appelées à faire revivre la mémoire des grands hommes qui ont marqué l’histoire du monde contemporain pour servir de tremplin en faveur d’un avenir meilleur. Le passage générique d’Alain FOCA, animateur de l’émission Média d’Afrique à RFI «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple car un peuple sans histoire est un monde sans âme » est une affirmation pleine de contenu en termes de réflexion sur ce que mérite cet icône de la lutte contre la ségrégation raciale en Afrique du Sud.  

C’est dans ce contexte que l’Ambassadeur d’Afrique du Sud en Guinée a animé une conférence à l’intention des étudiants de l’UGLC-SC. Cette conférence organisée ce mercredi 05/12/2018 fait suite à l’invitation  des autorités universitaires non seulement pour amener tous et chacun à une prise de conscience mais aussi pour marquer une reconnaissance du raffermissement des liens d’amitié et de coopération qui ont caractérisés la Guinée  et le pays arc-en-ciel.

Dans son discours de bienvenue, Monsieur le Vice/Recteur chargé des études a d’abord au nom de Monsieur le Recteur, Pr Ahmadou Oury Koré BAH, au nom du personnel enseignant chercheur, au nom des étudiants pour qui cette conférence a été organisée et nom de l’institution, remercier l’Ambassadeur pour sa disponibilité malgré son calendrier chargé et surtout pour avoir choisi l’UGLC-SC pour abriter une telle conférence.  

Le diplomate a, quant à lui, exprimé sa joie de constater une l’ampleur de la mobilisation et l’engouement des étudiants avant de retracer la vie de Nelson MANDELA. Il a en invité particulièrement les étudiants venus massivement à s’inspirer de son modèle de lutte pour libérer le continent africain de sa dépendance économique vis-à-vis des anciennes colonies. Selon lui, les Africains en majorité continuent à croire que l’Afrique, en raison du retard qu’elle a contracté ne peut pas amorcer son vrai développement.

Le thème du conférencier « L’Education est l’arme la plus puissante que l’on puisse utiliser pour changer le monde » est évocateur. Selon toujours le diplomate, «…la lutte pour la liberté n’est pas encore finie pour la Guinée parce qu’elle a acquis son indépendance même si des progrès significatifs sont perceptibles en matière d’énergie ». C’est dans ce domaine d’ailleurs il a tenu à féliciter le Président de la République, Pr Alpha CONDE pour ses efforts indéniables dans la réalisation des barrages hydro-électriques.

Cette conférence qui était prioritairement orientée à notre future élite estudiantine de l’UGLC-SC s’est achevée sur les mots de remerciement de Monsieur le Vice-Recteur.